Oui, avec la loi de bioéthique votée en 2021, l’anonymat continue à s’appliquer entre le donneur et la ou les bénéficiaire(s). L’accès aux origines sera possible que sur demande de la personne née d’une AMP avec don de gamètes à sa majorité, si elle le souhaite, à partir de septembre 2022.

Aucun lien de filiation légal ne peut être établi entre la personne issue d’un don de gamètes et le donneur ou la donneuse.