Pour accompagner les changements apportés par la nouvelle loi du 2 août 2021 relative à la bioéthique : l’Agence de la biomédecine lance – du 21 octobre au 17 décembre – une importante campagne d’information et de sensibilisation autour du don de gamètes.

Les principaux chiffres en 2019 :

  • 3 300 nouveaux couples ont sollicité un don de gamètes
  • 836 femmes ont donné leurs ovocytes
  • 317 hommes ont donné leurs spermatozoïdes
  • 3 974 couples étaient en attente d’un don d’ovocytes au 31/12/2019
  • 2 017 couples ont été pris en charge pour bénéficier d’un don de spermatozoïdes 

 

Afin de répondre aux nouveaux besoins et de diversifier les profils de donneurs et des donneuses, l’Agence de la biomédecine poursuit et intensifie son travail de sensibilisation et de pédagogie, commencé en 2008, avec un dispositif d’envergure en 2 volets :

  • Une campagne à destination des donneurs potentiels
    La campagne de communication a pour objectif de faire connaître les évolutions de la loi et de sensibiliser autour de la problématique du don de gamètes et de l’assistance médicale à la procréation. À destination des donneurs potentiels et d’un public large, cette campagne a pour but d’augmenter le nombre de dons annuels afin de répondre aux besoins des receveurs, dans toute leur diversité. Cette nouvelle campagne met en avant la gratitude exprimée par les personnes receveuses envers les donneurs, un don qui leur permet de réaliser le rêve d’une vie, devenir parent : « MERCI. Avec la nouvelle loi, de plus en plus de personnes pourront faire appel à la PMA. Aujourd’hui, plus que jamais, ils comptent sur vous ». Elle souligne également que l’accès au don et aux techniques d’AMP est un sujet de société touchant l’ensemble de la population.
  • Une campagne de communication spécifique sur le droit d’accès aux origines
    afin d’informer sur le nouveau droit d’accès aux origines, institué par la loi au bénéfice des personnes issues de don de gamètes ou d’embryons. Cette campagne a pour objectif de rassurer les donneurs sur les motivations de ces enfants nés d’une AMP avec don de gamètes : « Je suis né(e) grâce à un don de spermatozoïdes / d’ovocytes. Aujourd’hui, je ne cherche pas un parent mais des réponses ».

Donner ses gamètes, c’est donner la possibilité à des personnes de devenir parents.

  • Et vous pouvez également retrouver tous les éléments à partager afin d’en parler autour de vous.
    Car en parler autour de soi, c’est aussi donner des chances supplémentaires à des personnes de devenir parents.