Le nombre d’enfants issus d’un même donneur est limité à 10, pour éviter une augmentation de la fréquence des appariements consanguins.