D’autres façons d’aider les personnes en attente d’un don

Donner ses gamètes, ses ovocytes ou ses spermatozoïdes, c’est offrir la possibilité de devenir parent(s) à des milliers de personnes en attente d’un don.

Il existe d’autres façons d’être solidaire et d’aider les couples ou les femmes célibataires en attente : en contribuant par exemple à mieux faire connaître le don de gamètes, encore méconnu pour près de 82% des personnes interrogées*.
En parler autour de soi, c’est donner des chances supplémentaires aux personnes en attente d’un don de devenir parents.
*Source : baromètre Viavoice 2021

 

1. Je parle du don d’ovocytes et de spermatozoïdes à mon entourage

Pour aborder le sujet vous pouvez par exemple rappeler que :

  • Sans ce don, de nombreuses personnes ne peuvent pas avoir d’enfants : les couples hétérosexuels concernés par l’infertilité, les couples de femmes et les femmes célibataires. Leur espoir de mener une grossesse, c’est souvent le recours à un don d’ovocytes et/ou de spermatozoïdes.
  • Les délais d’attente sont encore trop longs : il faut plus de donneurs, particulièrement plus de donneurs d’origines géographiques diverses. Le nombre de donneurs et leurs diversités d’origines géographiques n’étant pas suffisants, certaines personnes peuvent attendre un don de gamètes pendant plusieurs années quand elles souhaitent un appariement (l’appariement consiste à proposer des gamètes d’un tiers donneur ayant des caractéristiques physiques proches du couple ou de la femme qui reçoit le don.)
  • Pour donner des gamètes, il faut être en bonne santé et avoir entre 18 et 37 ans pour les femmes et entre 18 et 45 ans pour les hommes.

 

2. J’oriente vers les sources d’information de référence

 

3. Je relaie la campagne sur les réseaux sociaux 

 

  • Notre film de campagne Merci à partager

 

  • Notre film de campagne Origines à partager

 

  • Nos bannières à partager
 

Nos bannières Merci

300 x 250

300 x 250

300 x 250

300 x 250

300 x 250

640 x 640

640 x 640

640 x 640

640 x 640

640 x 640

 

Nos bannières Origines

300 x 250

300 x 250

300 x 250

640 x 640

640 x 640

640 x 640

J'ai décidé de franchir le pas

Ma démarche de don a été provoquée par la découverte de problèmes d’infertilité dans mon entourage. Après discussion avec ma femme, j’ai donc décidé de franchir le pas afin d’aider des couples à fonder une famille.

Franck

Donneur

Le centre de don le plus proche de chez vous

Les Centres de dons

Le centre de don le plus proche de chez vous

Trouvez les coordonnées d'un centre près de vous